Vous êtes ici : AccueilRÉCITVeille technologique  > La confidentialité dans Facebook : 7 conseils


La confidentialité dans Facebook : 7 conseils




16 janvier 2012
 

Ce prochain 4 février 2011, Facebook aura sept ans ! En sept ans, FB a dépassé les 800 millions d’utilisateurs actifs. Facebook a aussi surpassé Google en tant que site le plus visité de la planète.

Je n’aime pas beaucoup Facebook (ci-après FB). Trop ouvert, trop de publicité, trop de monde, etc. Mais FB est devenu tellement présent dans nos vies qu’il faut s’y faire et passer à l’étape de l’éducation à son utilisation.

Pour vous aider à apprivoiser FB, je vous proposerai quelques articles dans les mois à venir. Dans ce premier, je vous offre quelques conseils en lien avec la confidentialité sur FB.
- Prenez-vous en main
- 1. Lisez la déclaration des droits et responsabilités de Facebook
- 2. Ajustez les paramètres de confidentialité de votre compte
- 3. Ne publiez rien qui pourrait offenser votre mère, nuire à votre carrière ou embarrasser votre employeur
- 4. Créez et utilisez des listes
- 5. Utilisez les groupes et les pages FB
- 6. Séparez votre vie professionnelle de votre vie personnelle
- 7. Ne devenez pas amis avec vos élèves
- Et ensuite


Prenez-vous en main

La confidentialité des données est importante. Le respect de la vie privée, de l’intimité des gens est important. FB, malgré sa politique de confidentialité, a augmenté le nombre de données des utilisateurs qui sont publiques par défaut. Cette présentation est assez éloquente :

On constate que, de 2005 à 2010, la portion blanche a fondu et présente maintenant moins du quart de la surface de la tarte ! C’est dire la quantité d’informations vous concernant qui est maintenant publique par défaut !

Même si plusieurs pays ont fait des recommandations pour améliorer la confidentialité dans FB [1], les travaux progressent lentement. N’attendez rien de Facebook quant à la confidentialité de vos données, prenez-la en main !


1. Lisez et respectez la déclaration des droits et responsabilités de Facebook

La déclaration des droits et responsabilités de FB se trouve à http://www.facebook.com/legal/terms....

Voici quelques passages qui ont attiré mon attention :

[...]vous nous accordez une licence non-exclusive, transférable, sous-licenciable, sans redevance et mondiale pour l’utilisation des contenus de propriété intellectuelle que vous publiez sur Facebook[...]

Le paragraphe 2.1 s’interprète facilement : TOUT, TOUT, TOUT ce que vous publiez est utilisable par FB. FB pourrait donc :
- faire de la reconnaissance faciale sur vos photos.
- analyser vos messages personnels et présenter de la publicité ciblée en lien avec leur contenu.
- informer d’autres utilisateurs que vous utilisez telle application.

Par contre, les sections 3 et 4 apportent d’excellents conseils d’action à prendre ou à éviter comme :
- Vous ne demanderez pas les informations de connexion et n’accéderez pas à un compte appartenant à quelqu’un d’autre.
- Vous ne communiquerez pas votre mot de passe.
- Vous ne publierez pas de contenu et vous n’entreprendrez rien sur Facebook qui pourrait enfreindre les droits d’autrui ou autrement enfreindre la loi.

Proposez l’exercice de lecture de ce texte à vos élèves ! [2]


2. Ajustez et révisez régulièrement les paramètres de confidentialité de votre compte

On l’a vu dans l’introduction, au fil des ans, le nombre d’informations qui sont publiques par défaut a considérablement augmenté. Heureusement, chaque utilisateur peut (et doit) ajuster les paramètres de confidentialité de son compte.

Voici quelques pistes.

a. Augmenter le niveau de confidentialité de toutes les informations de votre profil.

En fait, à moins que vous ne soyez en recherche d’emploi (ou de l’âme soeur), vous devriez placer toutes vos informations personnelles à un niveau de confidentialité « amis » ou « seulement moi ». [3]

1) Cliquez sur votre nom.

2) Cliquez sur « Modifier le profil ».

3) Cliquez sur le triangle s’affichant à l’extrême droite de l’élément d’information.

4) Placez le paramètre de confidentialité à « amis » ou « seulement moi ».

Répétez les actions 3 et 4 pour chaque information de la section information générale. Effectuez les mêmes modifications de paramètre de confidentialité pour chaque information des différentes sections de votre profil : amis et famille, scolarité et emploi, Philosophie, etc.

b. Augmenter le paramètre de confidentialité par défaut de vos publications de public à amis.

1) Cliquez sur le petit triangle à l’extrême droite du bandeau supérieur.

2) Cliquez sur « paramètres de confidentialité ».

3) Sélectionnez « Amis ».

c. Augmenter le paramètre de confidentialité par défaut de vos publication antérieures de public à amis.

En procédant ainsi, toutes vos publications antérieures ne seront plus publiques, mais uniquement visibles pour vos amis.


3. Ne publiez rien qui pourrait offenser votre mère, nuire à votre carrière ou embarrasser votre employeur

L’ordre des enseignants de l’Ontario fournit plusieurs conseils pertinents dans l’utilisation des médias sociaux. J’aime particulièrement celui-ci : faites preuve de professionnalisme à tout moment quand vous communiquez en ligne, tout comme vous le feriez dans la communauté.

En tant qu’enseignant, vous avez un devoir de réserve et d’exemple face à vos élèves.


4. Créez et utilisez les listes

Les listes constituent un moyen efficace pour cibler votre auditoire selon ce que vous publiez.

Vous avez de facto plusieurs listes associées à votre compte. Leur libellé est assez explicite : amis proches, abonnements, connaissances, famille, restreint.

Le récent principe d’abonnement est un ajustement que FB a fait pour mieux concurrencer le réseau social Twitter. Vous pouvez maintenant vous abonner à une personne sur FB sans pour autant être son ami. Vous verrez donc dans votre fil d’actualité leurs publications publiques.

Les amis que vous placez dans la liste restreinte ne peuvent voir que les publications et les informations de profil que vous rendez publiques.

Vous pouvez aussi créer vos propres listes, pour bien séparer vos différentes sphères de vie. La CNIL [4] a produit un tutoriel pour la création de liste.


5. Utilisez les groupes ou les pages FB

Les groupes et les pages FB sont deux moyens intéressants pour utiliser FB avec ses élèves tout en préservant sa sphère privée.

Les pages FB sont publiques. Tout internaute peut afficher les informations s’y trouvant. Les pages FB servent à établir un dialogue, une communication à deux sens avec une clientèle cible sans entrer dans la sphère privée. Les pages FB sont intéressantes pour des projets pédagogiques qui requièrent une visibilité publique. Chaque école, chaque commission scolaire devraient tenir une page FB [5].

Les groupes FB sont excellents pour un enseignant avec ses élèves. Vous trouverez des précisions sur les groupes à https://www.facebook.com/groups.

Pour mieux saisir les différences entre groupes et pages, vous pouvez consulter le tableau de cet article de Azur Consulting qui compare bien les deux.

Pour ma part, le choix est clair : les enseignants utilisent les groupes, le centre et l’école les pages.

Cela dit, je demeure convaincu que la relation virtuelle enseignant-élève ne devrait pas se faire par l’entremise de Facebook. Je conseille à tous les enseignants d’utiliser une plate-forme de formation dédiée à l’enseignement, exempte de publicité et pour laquelle il n’y a peu de risque d’atteinte à la vie privée, d’utilisation des données personnelles à des fins commerciales, etc. Moodle est la plate-forme que je suggère à tout enseignant désireux d’avoir une présence en ligne.


6. Séparez votre vie professionnelle de votre vie personnelle

La meilleure façon d’atteindre cet objectif est d’avoir deux comptes distincts : un compte FB personnel et un compte FB professionnel.

En d’autres termes, si je reprends les propos de l’excellent Réseaux sociaux : 13 conseils pour les enseignants : préservez la sphère privée - Évitez d’échanger avec les élèves toute information de type privé ( propos, photos, adresse et numéro de téléphone ).

Évidemment, plusieurs argumenteront qu’avec la nouvelle fonction abonnement, avec la liste restreinte, avec un bon paramétrage de la confidentialité du compte et une utilisation judicieuse des groupes, il est possible de préserver la sphère privée sans créer un 2e compte. D’accord, mais cela implique une bonne compréhension des enjeux et une habileté à bien utiliser FB. Les erreurs et les changements sans préavis de FB dans les fonctions offertes peuvent occasionner des trous dans l’armure de votre vie privée et pourraient vous exposer.

Je demeure convaincu que l’utilisation de deux comptes, un personnel et un professionnel, est la meilleure solution.


7. Ne devenez pas ami avec vos élèves

L’état du Missouri a rendu illégale la relation d’amitié Facebook entre enseignant et élèves ! Lire à http://www.rue89.com/2011/08/06/dan....

L’ordre des enseignants de l’Ontario recommande de refuser toute demande d’amitié et de ne pas en initier.

La commission scolaire des Patriotes déconseille à ses enseignants d’être amis FB avec ses élèves. Lire à http://monteregieweb.com/main+fr+01...

La CSQ, dans son document alarmiste, suggère :

le personnel de l’éducation devrait éviter de communiquer avec les étudiants sur les médias sociaux. En effet, il est toujours préférable de garder une distance professionnelle avec ceux-ci. Devenir « amis » avec l’un d’entre eux, qu’il soit mineur ou pas, pourrait éveiller des soupçons et causer du tort à votre réputation.

À l’instar de ces quelques exemples, je crois personnellement qu’il est préférable de maintenir sa distance et d’éviter les liens d’amitié avec ses élèves.

Au lieu de devenir ami, utilisez une page FB ou créez un groupe. Vous n’aurez ainsi pas besoin de créer le lien d’amitié et vous obtiendrez ce canal de communication recherché.

Si vous tenez absolument au lien d’amitié FB avec vos élèves :
- Demandez-leur de vous ajouter dans la liste restreinte. En procédant ainsi, vous ne verrez de vos élèves que les publications publiques limitant ainsi la surinformation.
- Assurez-vous d’utiliser deux comptes FB


Et pour conclure

C’est loin d’être terminé... La confidentialité n’est qu’un volet parmi plusieurs qu’il faut aborder pour apprivoiser FB.

Dans les principes qui sous-tendent la citoyenneté numérique (lire à http://www.digitalcitizenship.net/N...), j’aime bien le principe REP : respecte, éduque et protège.
- Respectez les conventions, la distance professionnelle et le droit d’auteur.
- Éduquez-vous, vos élèves et vos collègues à une utilisation responsable des technologies.
- Protégez vos informations personnelles et votre vie privée (et celle de vos élèves).

Êtes-vous d’accord avec ces conseils en lien avec la confidentialité ?

Avez-vous des questions ou des commentaires ? N’hésitez pas à les formuler !


FGA Montérégie est maintenant sur Facebook à https://www.facebook.com/fgamonteregie.

Vous pouvez me trouver sur mon compte professionnel sur Facebook à https://www.facebook.com/recitfgamonteregie


Notes de bas de page

P.-S.


Webographie

http://www.allfacebook.com/can-face... consultée le 11 janvier 2012

http://www.zdnet.fr/actualites/vie-... consultée le 13 janvier 2012

http://dataprotection.ie/documents/... consulté le 11 janvier 2012

http://www.digitalcitizenship.net/N... consulté le 13 janvier 2012

http://icp.ge.ch/sem/prestations/IM... consultée le 16 janvier 2012

http://www.cnil.fr/ consulté le 11 janvier 2012

http://www.rue89.com/2011/08/06/dan... consulté le 16 janvier 2012

[1] Vous pouvez notamment lire les recommandations du récent rapport du commissaire à la vie privée de l’Irlande.

[2] Hum ! Si je dispose d’un peu de temps libre, j’élaborerai une activité en lien avec cette lecture !

[3] La procédure pour ajuster le paramètre de confidentialité de chaque élément est différente si vous avez activé le journal Facebook (Timeline).

[4] La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) est une institution indépendante française chargée de veiller au respect de l’identité humaine, de la vie privée et des libertés dans un monde numérique. Elle offre des publications fort intéressantes, notamment dans sa section jeunesse.

[5] Cette page peut faire le lien entre le monde FB et le site web de l’organisation.

Répondre à cet article


  

 

JPM 2018 Appel de propositions d’ateliers
vendredi 1er décembre

C’est sous le thème La parole est au changement que vous êtes invité à proposer un atelier pour la prochaine édition de la JPM qui aura lieu le vendredi 27 avril, au Centre de formation des maskoutains, à Saint-Hyacinthe.

Les ateliers sont de 75 ou 150 minutes. Pour proposer un atelier, vous remplissez ce formulaire en ligne, et ce, avant le 23 février 2018.