Vous êtes ici : AccueilLe BPMVolume 5Édition 3  > Des nouvelles versions des DDÉ de la FBC


Des nouvelles versions des DDÉ de la FBC




3 décembre 2012
 

La GRICS a finalement déposé de nouvelles versions des définitions du domaine d’évaluation (DDÉ) pour les disciplines français, mathématique et anglais de la formation de base commune. Pour l’instant, seules les DDÉ des cours du 1er cycle sont disponibles sur le site de la GRICS.

Rappelons-nous que le MÉLS avait créé un prototype de DDÉ en 2007 pour chaque discipline et qu’il avait confié la production des autres DDÉ de la FBC à la GRICS. Les situations d’évaluation actuellement dans Gexamine ont été produites conformément à ces dernières. En 2011, le MÉLS a poursuivi ses travaux et a élaboré un nouveau modèle ; la GRICS a déposé des DDÉ adaptées selon ce canevas. Essentiellement, ces versions comprenaient des indicateurs pondérés et une partie portant sur l’évaluation explicite des connaissances. Coup de théâtre en septembre dernier. Dans un souci d’harmonisation avec la FBD, on nous annonce qu’une nouvelle mouture des DDÉ sera présentée aux responsables du soutien pédagogique des commissions scolaires. Ces variantes ont donc été déposées sur le site de la GRICS au début novembre.

Quels sont les changements par rapport aux versions 2011 ? Le premier, commun à toutes les disciplines, est de remettre la compétence au centre de l’évaluation. En effet, un des éléments essentiels visés par l’évaluation sera de traiter une situation de vie liée à la classe de situations visée par le cours*. Ce repositionnement a un impact important sur les situations d’évaluation. Par exemple, en français, la première tâche contiendra la mise en situation et l’activité préparatoire permettant de mieux cerner la situation de vie traitée dans l’épreuve*. Ce choix fait en sorte que les épreuves comprennent une seule partie, mais divisée en plusieurs sections. Ce choix fait surtout en sorte que, dans le cas d’un échec, l’adulte devra reprendre l’épreuve en entier dans une version différente. Ça vaut pour toutes les disciplines, mais l’impact est plus important en français, car les épreuves sont généralement composées de plusieurs sections.

Le deuxième changement notable (dont nous n’avons jamais vu l’aboutissement) est la disparition des indicateurs pondérés. Ces derniers sont déplacés et deviennent plutôt des précisions sur les critères d’évaluation. Nous n’aurons donc pas de situations d’évaluation avec une question pour chaque indicateur. L’outil utilisé pour porter un jugement sur les critères d’évaluation sera une grille à interprétation critérielle comportant une échelle d’appréciation à cinq échelons.

Finalement, l’autre changement annoncé en 2011, mais qui n’aura pas lieu, est l’évaluation explicite des connaissances en français et en anglais. Les connaissances seront plutôt évaluées par l’intermédiaire des compétences. En mathématique, toutefois, 20 % de la pondération sera attribuée à l’évaluation explicite des connaissances alors que 80 % portera sur l’évaluation de la compétence.

Enfin, sans donner un échéancier précis, la GRICS a annoncé qu’elle déposerait les situations d’évaluation dans Gexamine au fur et à mesure qu’elles seraient révisées.


Version Word

Word - 18.4 ko
Mathématique

,

Word - 14.1 ko
Anglais, langue seconde

,

Word - 17.9 ko
Français, langue d’enseignement

*Définition du domaine d’évaluation, GRICS, Novembre 2012

Répondre à cet article


  

 

JPM 2018 Appel de propositions d’ateliers
vendredi 1er décembre

C’est sous le thème La parole est au changement que vous êtes invité à proposer un atelier pour la prochaine édition de la JPM qui aura lieu le vendredi 27 avril, au Centre de formation des maskoutains, à Saint-Hyacinthe.

Les ateliers sont de 75 ou 150 minutes. Pour proposer un atelier, vous remplissez ce formulaire en ligne, et ce, avant le 23 février 2018.