Le BPM - Volume 5
Édition 2 - Novembre 2012









Vous êtes ici : AccueilLe BPMVolume 5Édition 2

Semaine québécoise de l’orientation

Jusqu’au 10 novembre, c’est la semaine québécoise de l’orientation qui se déroule sous le thème Pour un travail à ma mesure. Découvrez les activités de votre région offertes par des conseillers d’orientation en visitant le site de la semaine de l’orientation 2012.


Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI)

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale, avec l’appui du ministère des Relations internationales, propose une programmation variée dans le cadre des journées québécoises de la solidarité internationale, du 7 au 17 novembre. Visitez le site de la JQSI où vous trouverez différentes ressources en lien avec cette thématique. Quel citoyen solidaire êtes-vous ? Faites le test !


Le jour du Souvenir

Le site Web des Anciens combattants met à la disposition des enseignants plusieurs ressources pour souligner le jour de commémoration pour tous les combattants morts à la guerre, le dimanche 11 novembre.


La journée de la tolérance

L’Organisation des Nations Unies vous invite à promouvoir la tolérance dans le cadre de la journée internationale de la tolérance le vendredi 16 novembre 2012.

La fondation de la tolérance (dont le nom changera prochainement pour Ensemble) propose des ateliers et des outils pédagogiques pour lutter, entre autres, contre l’intimidation et la cyberintimidation.


C’est sous le thème « Intense au naturel » que les jeunes de 17 à 24 ans sont appelés à se questionner sur les conséquences reliées à leur type de consommation d’alcool ou de drogue, dans le cadre de la semaine de prévention de la toxicomanie du 18 au 24 novembre. Visitez le portail Dépendances pour vous procurer du matériel pour aborder ce thème en classe.


Journée sans achat

Imaginez toute une journée sans acheter... c’est ce que vous propose l’Union des consommateurs et le Réseau québécois pour la simplicité volontaire, le vendredi 23 novembre. À l’approche de la période de magasinage du temps des fêtes, c’est un bon moment pour amorcer une réflexion sur la surconsommation. Carrefour éducation vous propose un guide thématique pour aborder ce sujet en classe.


Les Après-cours FGA en novembre

Voici les activités prévues en novembre 2012 pour les Après-cours FGA :

Des contenus partagés grâce aux licences Creative Commons
- 7 novembre 2012 à 14 h et 15 h 30

Communauté de pratique en Français
- 13 novembre 2012 à 13 h 30

La science et technologie à la FGA
- 15 novembre 2012 à 14 h et 15 h 30

Le support à l’apprentissage des élèves en difficultés
- 22 novembre 2012 à 14 h et 15 h 30

Communauté de pratique en mathématique
- 26 novembre 2012 à 9 h

Pour de plus amples informations sur les Après-cours FGA, visitez le blogue à http://aprescours.ticfga.ca.





Des projets en Montérégie (2)
5 novembre 2012 

Des projets FBD Univers social

Dans le cadre de l’appel de projets montérégiens 2011-2012, plusieurs enseignants ont présenté des projets en lien avec les fondements du renouveau et l’intégration des technologies de l’information et des communications. Ces derniers, bien qu’ils soient terminés pour FGA Montérégie, sont encore bien vivants dans les centres où ils ont été créés. Chacun d’eux a fait l’objet d’une présentation à la journée pédagogique montérégienne du 20 avril 2012 et le matériel est maintenant disponible dans FGA Montérégie ou dans Moodle. Sept commissions scolaires ont présenté un projet et ont ainsi pu recevoir un apport financier pour leur permettre de développer ces initiatives. Voici deux de ces projets en FBD :


Un monde contemporain interactif

Ce projet a été développé par un enseignant de la commission scolaire des Patriotes. Il s’agit de situations d’apprentissage et d’évaluation en lien avec le cours Problèmes et enjeux du monde contemporain (SCH-5102) du nouveau programme d’études Un monde contemporain de la formation de base diversifiée. Elles couvrent le module Tensions et conflits de ce cours.

L’originalité de ce projet repose sur sa forme. Les activités sont très variées : recours aux TIC , travail d’équipe, modélisation, recherche, journal de bord, bref les stratégies pédagogiques sont très diversifiées. De plus, le constructivisme et le socioconstructivisme ont guidé l’enseignant tout au long de ses interventions.

Le matériel comprend une planification détaillée de 12 cours avec un guide de l’enseignant et des guides pour les élèves. C’est un « clé en main » pour qui veut expérimenter ce nouveau cours de la FBD.

Vous trouverez toute la documentation en lien avec ce cours dans FGA Montérégie. De plus, vous pouvez aussi y consulter le document utilisé pour sa présentation à la JPM.


« Supra cours » en histoire-géographie-économie et population en FBD

Afin de développer, chez les adultes en formation, une vision historique, culturelle et économique de leur milieu et du Québec, deux enseignants et un conseiller pédagogique de la commission scolaire Sorel-Tracy ont proposé de mettre sur pied un super cours en Univers social de la FBD avec un angle d’étude régional. Les élèves de cette cohorte ont donc suivi les cours HIS-3101, HIS-4101 et SCH-5101 des programmes d’études Histoire et éducation à la citoyenneté et Monde contemporain.

Pour mener à terme cette cohorte, les enseignants ont choisi de ne pas utiliser de guide, mais plutôt de miser sur une variété d’approches et de ressources : utilisation des TIC (dont le TBI), jeux, débats, conférences, visites, présentations PPT, cours magistraux, projets, etc.

Les résultats sont très probants. Le taux de présence a été de 90 % alors que le taux de réussite, 88 %. Les élèves demandent même d’avoir des cours de français, mathématique et anglais avec cette approche.

Tout le matériel créé dans le cadre de ce projet est disponible dans FGA Montérégie. Vous y trouverez des situations d’apprentissage, des planifications de cours, des présentations PPT, des leçons historiques, etc.








Mieux communiquer, c’est aussi mieux enseigner
5 novembre 2012 

La communication est au centre de notre travail d’enseignant. Le MELS reconnaît d’ailleurs son importance avec la 2e compétence professionnelle : Communiquer clairement et correctement dans la langue d’enseignement, à l’oral et à l’écrit, dans les divers contextes liés à la profession enseignante [1] et avec la composante 3 de la compétence 8 : communiquer à l’aide d’outils multimédias variés.

Au-delà de l’essentielle communication directe (en personne), la communication asynchrone a pris beaucoup d’importance comparativement à l’époque du courrier postal. Dans cet article, trois modes de communication asynchrone (le courriel, la messagerie Facebook et les textos) sont étudiés et plusieurs solutions apportées pour rendre ces modes plus utilisés.

État de la situation

Voyons l’utilisation de ces trois modes de communication asynchrone selon les trois catégories d’utilisateur.

  • les élèves :
    • accros des textos
    • communiquent régulièrement par la messagerie Facebook
    • utilisent parcimonieusement le courriel.
  • les enseignants :
    • commencent à adopter les textos pour une utilisation personnelle
    • sont peu ou pas sur Facebook professionnellement
    • utilisent le courriel régulièrement mais de façon plus ou moins efficace [2].
  • les professionnels et les directions :
    • utilisent beaucoup le courriel (peut-être même trop)
    • commencent à adopter les textos pour une utilisation personnelle
    • sont peu ou pas sur Facebook professionnellement

Plusieurs raisons peuvent être invoquées pour expliquer l’inefficacité relative des enseignants [3] à courrieller :

  1. Les ordinateurs trop lents ou peu accessibles.
  2. Les enseignants ne passent pas leur journée devant l’ordinateur.
  3. L’interface de l’application courriel (du portail Édu-Groupe) est lourde et peu conviviale.
  4. Certains enseignants ont peu d’intérêt pour les technologies.
  5. Certaines directions maintiennent la communication imprimée alors qu’elles devraient imposer la communication électronique.

Quant à l’usage limité de Facebook par le personnel scolaire, il s’explique en grande partie par l’inaccessibilité de Facebook dans les réseaux des commissions scolaires.

Les textos requièrent un téléphone cellulaire qui n’est pas fourni pour la plupart des employés des commissions scolaires. Ceux-ci évitent donc d’utiliser un appareil personnel pour des fins professionnelles.

Quelles solutions peuvent améliorer la situation ? Voici quelques propositions pour :

Deux solutions pour la communication par courriel

L’objectif : améliorer l’accès au courriel en contournant l’actuelle obligation d’être devant un ordinateur et dans le portail Édu-Groupe.

Avec l’importante pénétration des téléphones intelligents dans la société québécoise, une personne n’a nul besoin d’un ordinateur pour courrieller.

Une solution en amont

Les services informatiques devraient offrir une alternative au portail pour relever le courriel. Il existe plusieurs protocoles sécuritaires et éprouvés qui permettent cela [4].

Le personnel administratif et de direction dispose déjà d’un tel accès. Pourquoi les élèves et les enseignants ne pourraient pas ? Il n’y a aucune raison valable. Mais, il faut manifester le besoin pour que les services informatiques y répondent.

Vous êtes donc invités à soumettre une requête à vos services informatiques ou à votre direction pour obtenir un accès POP ou IMAP à votre boîte de courriel commission [5].

Avec ce type d’accès, vous serez plus efficaces (vous pourrez par exemple, relever votre courriel à l’aide de votre téléphone) et vous aurez la possibilité de garder des traces (vous pourrez en effet archiver vos courriels au lieu de les supprimer quand votre quota est atteint).

Une solution en aval

Dans l’attente de la mise en place de la solution en amont, vous pouvez temporairement rediriger votre courriel commission vers une boîte de courriel externe qui, elle, offre les possibilités de relève de courriel à l’aide d’un téléphone intelligent ou d’un logiciel de courrier électronique.

Voici la procédure (pour la création d’une règle) qui permettra cette redirection de Édu-Groupe.

Allez d’abord dans le portail, puis dans la fenêtre de courriel.

(1) Cliquez sur l’icone pour afficher les Options.

(2) Cliquez sur l’onglet Règles.

(3) Créez une nouvelle règle, en cliquant sur l’icone +.

(4) Assurez-vous que le champ Condition est à De.

(5) Ajoutez un point dans le champ Filtre (en effet, tout vos correspondants auront un point (.) dans leur adresse courriel).

(6) Choisissez l’action Transmettre à ou Transmettre une copie à.

(7) Écrivez l’adresse vers laquelle vous désirez que votre courriel soit redirigé.

(8) Cliquez sur l’icone de la disquette pour enregistrer cette nouvelle règle.

Et voilà ! Dorénavant, votre courriel commission sera redirigé vers votre autre boîte de courriel. Vous devriez, avec cette nouvelle adresse, être en mesure de relever votre boîte de réception à partir de votre téléphone intelligent ou à partir d’un logiciel de courriel. Ce dernier vous permettra aussi l’archivage de votre correspondance.

Le principal désavantage de cette solution : l’envoi de courriel. La redirection sert au courriel entrant. Le courriel sortant, si vous tenez à utiliser une adresse commission, ne pourra que se faire du portail Édu-Groupe tant et aussi longtemps que la solution en amont n’est pas mise en place par les services informatiques.

Si vous désirez établir une communication un à plusieurs par courriel, l’option la plus simple est d’utiliser le forum des nouvelles d’un espace Moodle auquel tous vos élèves sont inscrits. Vous pourrez ainsi communiquer par groupe ou pour tous les groupes d’un même cours. Aussi, toute communication est archivée.

Une solution pour la communication Facebook

Parce que nos élèves sont presque tous sur Facebook (ci-après FB), l’utilisation de ce mode de communication permettra de les joindre assez facilement.

Il est possible d’acheminer un message Facebook à une personne sans avoir de compte FB. Deux conditions sont requises pour que cette approche réussisse :
- connaître l’adresse courriel @facebook.com du destinataire ;
- aviser le destinataire que vous désirez communiquer avec lui par l’intermédiaire de la messagerie FB car il devra paramétrer son compte pour recevoir des messages de l’extérieur.

Connaître son adresse @facebook.com

Chaque personne qui dispose d’un compte FB possède une adresse @facebook.com. On la trouve dans l’interface FB, selon l’image ci-dessous, en cliquant sur le triangle du coin supérieur droit (1), puis en ouvrant les paramètres du compte (2).

L’adresse @facebook.com est indiquée sur cette page, comme le démontre l’image ci-dessous.

Ajuster les paramètres pour recevoir du courriel externe

Dans FB, allez sur le triangle noir du coin supérieur droit (1) et ouvrez les paramètres de confidentialité (2).

Cliquez sur le lien Modifier les paramètres de la section Méthode de connexion (3).

Ajustez le dernier paramètre de la fenêtre surgissante Qui peut vous envoyer des message FB pour Tout le monde (4).

Notez qu’il s’agit d’un mode de communication unidirectionnel. Vous pouvez écrire par courriel vers un compte FB, mais votre destinataire ne pourra pas répondre par la messagerie FB vers votre adresse courriel.

Si vous préférez utiliser la messagerie FB (plutôt que le courriel) pour communiquer avec vos élèves, il vous est très très fortement recommandé d’utiliser un compte distinct de votre compte personnel.

Finalement, si vous désirez établir une communication un à plusieurs par l’intermédiaire de FB, vous pourriez utiliser Moodle qui permet la communication par courriel vers un groupe (chaque élève devra alors utiliser son adresse courriel FB). Une autre option est d’utiliser les groupes Facebook.

Une solution pour la communication par texto

Les textos permettent une communication rapide et efficace sans être pour autant synchrone. Le destinataire peut prendre l’information transmise qu’au moment qu’il juge opportun. C’est un mode de communication très populaire chez les jeunes.

Il faut être prudent en tant que professionnel si l’on désire utiliser ce mode de communication.

  1. Tous les élèves n’ont pas nécessairement de téléphone cellulaire ; il ne faut donc pas mettre en évidence ceux qui n’en ont pas.
  2. La communication un à un met à découvert votre numéro de téléphone mobile. Ce qui n’est sans doute pas souhaitable, dans une relation prof-élève.
  3. Il peut y avoir des frais associé aux textos selon le forfait des destinataires.

À moins d’une situation particulière, il n’est pas recommandé de communiquer un à un dans une relation prof-élève à l’aide de son téléphone personnel. Vous pourriez utiliser un service web pour communiquer avec un élève, mais vous ne garderiez aucune trace de l’envoi.

Par contre, les textos peuvent être plus qu’adéquats pour établir une communication un à plusieurs. Le service web Remind101 est un bon exemple de produit gratuit, sécuritaire et conçu pour le milieu éducatif. Il permet une adhésion par les élèves à un groupe, dirigé par un enseignant, qui pourra communiquer avec les abonnés (élèves ou parents) par texto OU par courriel. Ainsi, les élèves ne disposant pas de téléphone cellulaire pourront tout de même recevoir l’information, par courriel. Autre facteur intéressant : puisqu’il s’agit d’un système d’abonnement, le numéro de téléphone des abonnés demeure confidentiel.

Parmi les inconvénients de ce produit, son interface d’utilisation est en anglais seulement et il supprime tout accent des caractères accentués.

Cela dit, si vous enseignez à un groupe, la communication par texto saura capter l’attention de vos élèves.


En conclusion

La communication est au centre de notre art d’enseigner. Avec les technologies de l’information d’aujourd’hui, il est facile d’augmenter l’engagement de nos élèves. Il faut, pour ce faire, maintenir un canal de communication ouvert.

Aussi, l’instantanéité des communications, la puissance des rétroactions rapides et la pénétration des marchés des appareils mobiles nous obligent à actualiser notre façon de communiquer avec les élèves.

Trois modes de communication asynchrone peuvent vous permettre d’améliorer la situation : le courriel, la messagerie Facebook et les textos.

Et vous, comment prévoyez-vous améliorer vos communications avec vos élèves ?


[1] La formation à l’enseignement : les orientations les compétences professionnelles, MELS 2011

[2] Cette relative efficacité fait essentiellement référence au délai de réponse. Une semaine de délai de réponse pour une communication par courrier électronique, c’est beaucoup trop.

[3] Il s’agit d’une généralisation qui ne sied pas à tous les enseignants.

[4] Peu importe le serveur de courriel utilisé, les protocoles IMAP ou POP sont disponibles pour permettre à des clients logiciels tiers de relever le courriel.

[5] Si vous disposez déjà d’un accès au courriel autre que par le portail, vous n’avez pas à formuler une telle requête.








Calendrier
« octobre 2017 »
L M M J V S D
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5
 
Mettre tous ses oeufs dans le même panier

C’est sans doute facile... Au lieu de créer des comptes sur chacun des services web auxquels on désire s’inscrire, il est souvent possible d’autoriser l’utilisation du compte Facebook, Google ou Twitter pour se connecter à des services tiers.

Cela semble faire beaucoup de sens : une combinaison de nom d’utilisateur/mot de passe de moins à retenir.

Or, cette façon de concentrer les informations de connexion comporte au moins deux désavantages importants :

  1. En cas de piratage du compte, tous les services liés au compte piraté deviennent vulnérables
  2. La plupart du temps, lors de l’autorisation d’utiliser un compte principal, le service en question prendra en même temps l’autorisation d’aller consulter vos contacts, de vous géolocaliser ou d’utiliser vos informations personnelles pour présenter de la publicité mieux ciblée.

Éviter de lier trop de services au même compte, ou si vous préférez, « ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier !!! »



Utilisez les formats natifs de Moodle

Beaucoup d’enseignants ont l’habitude de mettre à la disposition des élèves des contenus produits l’aide de la suite Microsoft Office. On trouve, par exemple, fréquemment des documents Word et des diaporamas PowerPoint dans les cours de Moodle FGA.

Or, cette approche comporte plusieurs inconvénients :
- il impose à l’élève de disposer d’un logiciel pour lire ces documents ;
- le contenu de ces documents n’est pas indexé par Moodle (l’élève ne peut donc pas utiliser l’outil de recherche Moodle pour localiser le texte qui traite de tel sujet) ;
- les contenus ne seront pas adaptés pour l’apprentissage mobile.

Ainsi, vous gagnerez en flexibilité et en fonctionnalité à produire vos contenus directement dans Moodle en utilisant, par exemple , la ressource page web ou livre.